Guerre au front/Peur au ventre

 

Une guerre 14-18

Leur guerre 14-18

Deux poilus

Un, volontaire du premier jour

Un deuxième, jeune, appelé au cours des combats

Une rencontre près de Verdun en 1916

Une amitié née dans la boue, les rats, le sang, les morts

Des discussions dans un abri de fortune (cagna) / au milieu du no man's land la nuit de Noël 1916 / dans une grange gelée au milieu des morts et des mourants

Deux humains dans l'angoisse de la guerre

Mise en scène et écriture : Thomas Piasecki

Interprétation : Nicolas Cornille et Jean-Maximilien Sobocinski

Création sonore et technique : Gilles Gauvin

Décor : Johanne Huysman

Regard extérieur : Stéphanie Cliquennois

Télécharger
Dossier de présentation du spectacle
Guerre au front Peur au ventre - Présen
Document Adobe Acrobat 4.8 MB

Ils ont accueilli le spectacle :

- La Manivelle Théâtre de Wasquehal

- Le collège Victor Hugo de Somain

- Le Centre Culturel Evasion de Noyelles-sous-Lens

- Le collège Boris Vian de Coudekerque-Branche

- Le collège Jean Lemaire des belges de Bavay

- Le collège Jean Moulin de Wattignies

- Le collège St Jean de La Madeleine

- Le Théâtre de la Verrière

- L'Antre 2

- Le Temple de Bruay-la-Buissière

 

 

 


Trafics...

Fin observateur des hommes et de leur condition, Courteline décrit la manière dont les individus se construisent, s'affirment face à l'Autre. Ce sont « des jeux souhaitables et nécessaires », comme l'écrit Eric Berne, dans Des jeux et des hommes. 

Les personnages sont dans des situations de crise, « au bord de la catastrophe ». Chacun est son propre bourreau, c'est sa condition d'être humain qui lui est insupportable, dans ces moments critiques, même si le bouc émissaire est toujours l’Autre. 

Le comique nous sauvera de ces machines infernales. 

Il n'y a aucun manichéisme dans aucune des pièces : il n'y a pas les bons et les méchants, les opprimés et les bourreaux : il n’y a aucune morale, mais on s’attachera à être toujours dans l’empathie avec eux. 

C'est l'humour qui donnera de l'air. 

Si ce n'est pas drôle, c'est terrible, et si c'est terrible, il faut qu'on soit drôle. Pas l'un sans l'autre.

 

Mise en scène de François Godart

Interprétation de Adeline-Fleur Baude, Stéphanie Cliquennois, Jean-Maximilien Sobocinski, Cyril Brisse et Bruno Buffoli en alternance

Collaboration artistique de Céline Dupuis

Création lumière de Gilles Gauvin

Création sonore et musicale de Gilles Gauvin et François Godart

Costumes de Catherine Lefebvre

Télécharger
Dossier de présentation - Trafics.pdf
Document Adobe Acrobat 5.0 MB

Ils ont accueilli le spectacle:

- La ville de Boubers sur Canche

- L'Office culturel de Fouquières-lez-Lens

- Le Théâtre de la Verrière 

- La Manivelle Théâtre

- Le CROUS de Lille

- La Comédie de l'Aa

- Le Centre Culturel de Noyelles-Godault

- Le Centre Culturel Brassens de St Martin/Boulogne

 


Belle Marquise

N'ayons pas peur, Molière nous colle à la peau. 

Il est pour nous tous, acteurs et spectateurs, un référent, un point de repère, un fondateur.

Avec qui pourrions-nous mieux qu’avec Molière réinterroger le théâtre, et ce qui fait notre présence au 

théâtre!?

Aujourd’hui encore, l’inépuisable Molière nous permet de nous questionner sur notre époque, sur nos 

contemporains. Il nous fait toujours rire, sourire et peur.

Voilà pourquoi Belle Marquise fait résonner une fois de plus les mots de Molière.

Télécharger
Dossier de présentation Belle Marquise.p
Document Adobe Acrobat 867.2 KB

Les enfants de Maupassant

Maupassant a écrit plus de 300 nouvelles pour les journaux, des véritables tranches de vie, des personnages dépeints de manière réaliste, avec une chute souvent inattendue. Ces anecdotes réalistes contées par des personnages nous apparaissent effrayantes et nous sidèrent, comme n'importe quel fait-divers. Maupassant nous entraîne avec la noirceur de son écriture dans les méandres de l'âme humaine.

Télécharger
Présentation lecture maupassant.pdf
Document Adobe Acrobat 39.5 KB